Contactez-nous : contact@lezanimo.com

Frais de port offert dès 50€ d’achat

Les bases de l’éducation d’un chiot

Les débordements et la désobéissance canine sont des maux qui doivent se guérir tôt. Pour ne pas avoir à faire face à ces problèmes, vous devez apprendre les bases d’une bonne éducation à votre chiot. Nul besoin d’engager un éducateur canin, il est possible de vous en charger personnellement. On vous montre comment le faire dans le présent guide !

La propreté

L’apprentissage de la propreté est redouté, même par les meilleurs éducateurs, car une fois que les mauvaises habitudes du chiot sont installées, on dispose de peu de marge de réussite. Ici, le défi sera d’initier cet apprentissage le plus tôt possible. La période entre le quatrième et le sixième mois est idéale pour lui apprendre la propreté. Veillez surtout à respecter cet intervalle de temps si vous souhaitez lui prodiguer un enseignement efficace.

Vous devez également apprendre à anticiper les besoins de votre chiot. Celui-ci a besoin d’aller au petit coin en moyenne toutes les deux heures. Il faut être précis dans la détermination de cet instant où il en ressent le besoin. S’il hume ou renifle chaque recoin de la maison, vous devez immédiatement l’amener dans un parc pour chien où il pourra aisément se soulager. Cet article est plus complet sur l’apprentissage de la propreté https://www.acabe.org/apprendre-proprete/ !

La marche au pied, assis et le rappel

Apprenez à votre chiot à marcher, s’asseoir et à répondre à son nom.

  • La marche au pied : Vous ne pouvez pas balader votre chien à l’extérieur sans le tenir en laisse. Dès son jeune âge, apprenez à votre chien à se familiariser avec cet accessoire. Avant les promenades dans la rue et dans les parcs, habituez-le d’abord à porter un collier. Peu importe le modèle que vous aurez choisi, l’essentiel est d’adapter l’accessoire à votre chiot. Une fois le port du collier bien assimilé, passez à l’apprentissage de la marche en laisse. Pour ce qui est du respect des mots d’ordre classiques tels que : « assis » ou « au pied », entraînez-le depuis l’intérieur. En effet, à l’extérieur, il est fort probable qu’il soit distrait ou même effrayé par les bruits de circulation. Dites-vous que la meilleure éducation que recevra votre chiot ne viendra jamais de l’extérieur.
  • Assis : il est important de pouvoir faire asseoir son chien quand le besoin s’en fait sentir. Cela peut être lors d’une promenade quand vous vous arrêtez pour parler avec quelqu’un, pour calmer le chien ou d’autres circonstances. Souvent, une simple friandise permet de faire comprendre au chiot ce que vous attendez de lui. Au début, appuyez sur son derrière pour qu’il sache ce que vous voulez. Quand il connait l’exercice, au bout de trois ordre, tapotez son derrière avec la laisse mais jamais au niveau d’une pièce métallique qui pourrait lui faire mal.

  • Le rappel : Ce qui définit la bonne éducation d’un chiot, c’est d’abord sa capacité à assimiler son nom. Il est décevant de passer des mois, voire plusieurs années à rechercher son animal de compagnie, pour enfin tomber sur un chiot qui n’a aucune réaction lorsque vous criez son nom. Une solution est envisageable à partir d’une simple astuce. Composez un joli sobriquet fait de deux syllabes pour votre chiot. Privilégiez un cadre tranquille pour vous exercer. Armez-vous également de patience car cela va prendre du temps avant qu’il ne réagisse et se tourne vers vous. Lorsque c’est fait, il faut lui montrer toute votre satisfaction en le récompensant. Utilisez des « c’est bien… (son nom) » autant qu’il le faudra. Ensuite, maintenez le cap et appelez-le toujours par son nom chaque fois que vous voulez interagir avec lui.

Empêcher de détruire

La meilleure façon d’empêcher votre chiot de détruire est de lui apprendre la socialisation ainsi que le respect de son espace privé.

Apprendre la socialisation à son chiot

Lorsqu’un chiot n’a pas été suffisamment socialisé, il montre, en grandissant, des difficultés à vivre en communauté. Son caractère peut changer, votre petit chien deviendra peut-être agressif face aux personnes étrangères, au point d’occasionner assez de dégâts. Ces comportements sont le signe irréfutable d’un manque de socialisation.

Vous avez la possibilité de lutter contre ces penchants en travaillant encore plus sa socialisation. Amenez-le souvent dans différents lieux, qu’il rencontre d’autres chiots de race identique ou différente, mais aussi des animaux domestiques comme le chat par exemple.

Apprendre à son chiot le respect de son espace

Même si l’on est très attaché à l’idée de partager chaque minute en compagnie de son chiot, il faut aussi savoir qu’il doit avoir son propre espace intime. Cela participe inévitablement à son équilibre et à son bien-être. Trouvez-lui un espace paisible où vous pourrez disposer son panier et sa gamelle. Plus vite il s’habituera à son espace privé et plus vite il respectera le vôtre.

Vous conviendrez de l’embarras d’une irruption inopinée de votre chiot dans la pièce où vous accueillez vos invités. Pour parfaire l’apprentissage, usez d’une longe afin de bien lui indiquer les limites de son territoire ainsi que les vôtres. Vous devez également effectuer le plus de va-et-vient possible entre les deux espaces afin de l’amener à bien faire la différence.

En résumé, l’éducation d’un chiot n’est pas aisée. Cependant, elle n’est pas non plus impossible. Pour y arriver, apprenez à votre chiot la propreté, la marche au pied et le rappel. Aussi, vous devez lui inculquer l’importance de ne pas détruire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Frais de livraison gratuits

pour toutes les commandes de plus de 50€

Easy 30 days returns

30 days money back guarantee

International Warranty

Offered in the country of usage

100% Secure Checkout

PayPal / MasterCard / Visa